Aller au menu Aller au contenu

Vous êtes ici : Accueil Actualités événements Actualités Judo : Eva Fichepain, ceinture noire à 16 ans

Judo : Eva Fichepain, ceinture noire à 16 ans

Volontaire et déterminée, la jeune judoka fondettoise vient de décrocher la récompense suprême.

Elle a commencé le judo à 8 ans à peine. « Cette année-là, le dojo était en construction, se souvient sa maman. Elle était toujours là-bas en train de regarder à travers les vitres et à chaque fois qu'elle en revenait, elle me disait qu'elle voulait faire du judo ». Eva Fichepain a alors suivi ses premiers entraînements au printemps 2008 et chaque cours était pour elle une vraie source de plaisir. « Elle a très vite souhaité participer aux interclubs, sans en rater un seul, avec cette volonté de gagner et d'y prendre plaisir. Nous en avons passé des dimanches sur des tatamis ! Et je crois que depuis qu'elle a commencé, elle n'a quasiment jamais manqué de cours, excepté le jour de la naissance de son petit frère ».

En septembre 2012, Eva est admise en sports études au collège Corneille et poursuit actuellement ce cursus en première au lycée Grandmont. Les compétitions se sont intensifiées au fil des années, avec cette ambition persistante de décrocher sa ceinture noire, « récompense suprême », jusqu'à cette année 2016 plutôt chargée. Kata en juin à Orléans, pré-requis en octobre avec la note de 38,5 sur 40, tournoi label excellence à Nantes en décembre où elle s'offre la troisième place... En parallèle, championnats de France par équipes à Paris en novembre, coupe de France en individuel en octobre et qualification pour les championnats de France UNSS en mars prochain à Grenoble, avec son équipe du lycée Grandmont.

A tout juste 16 ans, elle décroche ainsi une ceinture noire bien méritée 
: « Le mot courage, qu'elle a choisi de faire graver sur sa ceinture noire, lui ressemble tellement ! Elle est volontaire et déterminée. Le code moral du judo répond à son état d'esprit. Elle avait fait le pari qu'elle serait ceinture noire avant son papa et elle y est parvenue ! », conclut sa maman.

Vers le haut